samedi 10 octobre 2015

L'étranger, une agréable surprise :)

"J'avais des pensées d'homme libre"



Mon image



 Édition : Gallimard (folio)
 Auteur : Albert Camus
 Titre : L'étranger
 Genre : Conte philosophique
 Date de parution : 1942
 Nombre de pages : 184

 Résumé : Quand la sonnerie a encore retenti, que la porte du box
s'est ouverte, c'est le silence de la salle qui est monté vers moi, le
silence, et cette singulière sensation que j'ai eue lorsque j'ai constaté
que le jeune journaliste avait détourné les yeux. Je n'ai pas regardé
du côté de Marie. Je n'en ai pas eu le temps parce que le président
m'a dit dans une forme bizarre que j'aurais la tête tranchée sur une
place publique au nom du peuple français. 

Mon avis :
Un classique au lycée, L'étranger se retrouve toujours sur les listes du bac de français et comme bien souvent, les élèves n'ont pas vraiment envie de le lire. Malgré tout, j'en ai eu le courage et je ne suis, finalement, pas déçu.

Dans son roman, nous suivons Meursault après le décès de sa mère. Petit à petit, Meursault fait de nouvelle rencontre, parfois bonne, parfois mauvaise qui vont avoir une influence sur sa vie et qui auront peut être un rôle dans sa condamnation.
La réputation de cet auteur n'est, bien sur, plus à faire. J'ai beaucoup apprécié son style d'écriture, surtout au début, je trouvais les phrases simple et, du coup, l'histoire était facile à comprendre.
Les premières phrases ne nous mettent pas vraiment en confiance, on se dit "Mais sur quoi je suis encore tombé ?". Puis au fil des pages, on s'habitue, on commence à avoir envie de savoir la suite, de savoir ce qui va arrivé a cet intriguant personnage. Bien que la façon de penser de ce personnage soit bizarre, inhabituel, elle nous donne à réfléchir. C'est vrai, chaque mots à son importance et particulièrement pour ce personnage.
Un des points positif de ce livre est qu'il n'y a pas trop de nom de personnages à retenir, seul quatre ou cinq important. L'histoire est original et, bien que la fin ne m’ait pas particulièrement plût, j'en garderai un bon souvenir.

Une lecture intéressante dans laquelle nous ne devrions pas hésitez à nous lancer.
Bonne lecture

1 commentaire:

  1. Je suis tombée dessus à l'oral de français !! J'ai eu 16 ! Du coup maintenant je l'aime bien ce livre, même si j'en avais gardé un souvenir mitigé à la lecture XD

    RépondreSupprimer